Il est bon de se laisser enseigner ! Il est bon de recevoir et de partager ! Il est bon de comprendre, d'accepter, de retenir pour notre bien et celui des autres ! Oui, il faut faire la volonté de notre Dieu, et mettre en pratique en tout temps!
VIDÉO : Le retour du Roi  ( Songe reçu par Nicole)


TEXTE : Le retour du Roi … !
                                        
J’ai reçu ceci, afin d’encourager le peuple de notre Dieu, car bien des enfants de Dieu et des ouvriers sont démoralisés, fatigués et leur espoir faibli. IL ne faut pas perdre espoir ; voici le songe que l’Éternel m’a donné pour vous encourager.

(Vision reçue en songe de l’Éternel)

L'Éternel me donne une Vision de ce qui s’en vient : un rêve que j’ai fait en septembre 2004 : '' je rêve que je me promène dans un château et j'entends le Roi qui dit à son Épouse : tu dois m'attendre ici, je vais revenir ! L'épouse est attristée par le départ du Roi, mais elle Lui dit : je comprends que je ne peux partir maintenant, mais je t'attendrai ! Je vais m'occuper du Château et des serviteurs, afin que tout soit prêt à temps pour ton retour. Mais moi, dans mon rêve : je me promenais dans ce Château et je remarquais que les serviteurs perdaient courage parce que le Roi était parti. Le Maître n'était plus là, il était parti au loin : le temps passait et les serviteurs se décourageaient ! Les serviteurs, pour certains ne voulaient plus préparer de nourriture, trop découragés ; alors, ils ont tout nettoyé la cuisine pour tout ranger ainsi que le Château, pour le fermer et l'abandonner. C’est triste, grève générale, ils n'étaient plus intéressés de continuer à travailler, ils n'en voyaient plus l'importance. Leur joie n'était plus, ni la raison d'accomplir ce travail ; certains s'occupaient de fermer les lumières de toutes les pièces et éteignaient toutes les cheminées de la grande salle. Il y avait beaucoup de petits foyers ; il y en avait tout le tour de la pièce principale ou le banquet aurait lieu pour les invités. Ces cheminées servaient à réchauffer la grande salle pour le grand banquet du Roi ! En dernier, je remarque que la salle d'invités est vide ; ils l'ont fermée, c'est très sombre à l’intérieur et les ouvriers ont quittés le château. C'était la salle où les Serviteurs devaient accueillir tous les invités du Roi pour le grand buffet. Malheureusement, les Ouvriers ne se réjouissaient plus pour le grand jour de cette réception en l’honneur de Jésus : non, ils n'avaient plus le cœur à se réjouir. Et dans ce rêve, je me voyais leurs dire : vous devez revenir, continuer ; recommencer, travailler, vous devez préparer la salle où aura lieu le festin. Oui, la réception aurait lieu bientôt, et il y aura beaucoup d'invités à la Table du Seigneur ; oui, ce sera un grand banquet ! Je leurs disais aussi : rallumez toutes les lumières du Château et rallumez tous les foyers de la salle de réception. Réchauffez la pièce du Roi pour que l'ambiance soit apaisante, confortable et agréable. Il faut que le Château démontre qu'il est encore habité et rempli d'amour, de joie et de présence. Il fallait que je leurs dise aussi : chantez des louanges d'allégresse parce que les invités vont venir, et que rien n'est fini. Les invités vont arriver ; ce n’est pas fini même si cela semble décourageant partout où l’on regarde, faut pas regarder à tout ce que l’on voit ; faut regarder à ce qui s’en vient.

On a été averti nous les enfants de Dieu. Le Roi revient bientôt, ça vaut la peine de continuer et de persévérer : il faut préparer le banquet du Roi et de ses invités ! Il faut être prêt à temps lorsqu'il reviendra chercher son Épouse ! Et ce n'est que lorsque tout sera prêt et que la salle sera remplie d'invités ; que tous ceux qui doivent venir pour le banquet auront répondus à l'INVITATION du ROI, et pris leur place celle qui leur est assignée et qu’ils ont droit ; qu’ils auront répondus à l’invitation du roi ! Que le Roi reviendra pour rejoindre ses invités et les bénir de sa Présence ! Oui, il fera son entrée dans la grande salle où aura lieu cette belle réception. Un banquet d'Amour pour tous ses Sujets, et tous ses Invités ; et ensuite, je vis le Roi entrer dans la grande salle de réception, comme il a promis à tous ses Sujets, tous ses enfants, ses ouvriers. Et je me suis réveillé, mais comme j’ai apprécié cette révélation. Il arrive souvent que notre Dieu parle en songe, oui plusieurs ont ce bonheur ! Il me parle souvent à moi de cette manière et m’explique les songes que je reçois ; et parfois cette vision, certains rêves (songes)  ; peuvent s’étaler sur plusieurs années si on interprète le songe. Tout comme dans la Bible, et je peux même vous donner tous les versets qui parlent de ceux qui ont eu des songes. Mais je vous invite à regarder vous-mêmes ; parce que vous êtes surement au courant ! Ce rêve que l'Éternel m'a donné est pour vous dire ; que vous devez vous réjouir parce que le festin aura bien lieu. Ne perdez pas courage, mais continuez de servir ; comme si le Maître était encore là, car il revient bientôt ! La Table doit être bien mise, car les gens vont venir et nous nous devons de les accueillir au Nom du Roi et de les faire assoir à la grande Table : la table de l’amour ! Soyez assurés que le Roi fera son entrée bientôt et que tous se réjouiront d'avoir persévérés. Puis, mon Dieu m'a donné ces versets : deux ans (2) après l'avoir reçu et écrit ce rêve, alors j’ai écrit cela pour vous bénir.

Il est écrit dans le verset  Matthieu 25.5-34 : « Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent. Au milieu de la nuit, on cria : voici l’époux, allez à sa rencontre ! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages : donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. Les sages répondirent : non, il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec Lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit : Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure. Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens. Il donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit. Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents. De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres. Celui qui n’en avait reçu qu’un alla faire un creux dans la terre, et cacha l’argent de son maître. Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte. Celui qui avait reçu les cinq talents s’approcha, en apportant cinq autres talents, et il dit : Seigneur, tu m’as remis cinq talents ; voici, j’en ai gagné cinq autres. Son maître lui dit : c’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître. Celui qui avait reçu les deux talents s’approcha aussi, et il dit : Seigneur, tu m’as remis deux talents ; voici, j’en ai gagné deux autres. Son maître lui dit : c’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître. Celui qui n’avait reçu qu’un talent s’approcha ensuite, et il dit : Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui amasses où tu n’as pas vanné ; j’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre ; voici, prends ce qui est à Toi. Son maître lui répondit : serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que j’amasse où je n’ai pas vanné ; il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j’aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt. Ôtez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire. Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs ; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. »

AMEN ! … Écoute, reçois ce conseil ; réfléchis, le temps compte et le temps passe vite ; l’Éternel avertit qu’il revient bientôt ; seras-tu de ceux qui iront avec Lui, qui vivront avec Lui éternellement. Ouvre-lui la porte de ton cœur ! Moi j’ai reçu ce songe cet avertissement ; ces verset biblique pour te bénir ; pour te faire comprendre la réalité à travers la vérité de notre Dieu. Alors je te dis : laisse-toi bénir au Nom de Jésus et réfléchis à son invitation ; il t’invite à t’assoir à la table de l’amour et à vivre avec Lui Éternellement. AMEN ! …